Hydroénergie: introduction

Au niveau des cours d’eau, l’énergie hydraulique est prélevée sur le cycle de l’eau. Il s’agit d’une forme indirecte de l’énergie solaire qui se trouve sous la forme d’énergie potentielle sur les hauteurs du relief et sous la forme d’énergie cinétique dans les écoulements des cours d’eau.

Lorsque la configuration du terrain s’y prête, on peut envisager la construction d’ouvrages d’art qui permettent de capter cette énergie et de la transformer en une énergie utile. Dès l’antiquité, les moulins à eau servaient à moudre le grain ou encore à relever l’eau d’irrigation. Plus récemment, avec des roues modernes, les turbines couplées à des génératrices électriques produisent de l’électricité. C’est l’hydroélectricité.

Les mers et les océans sont le terrain de courants marins et de phénomènes périodiques de variation du niveau de la mer dont l’origine provient de l’attraction exercée par la lune et le soleil (marées) et de l’effet du vent (vagues). Ces énergies hydrauliques sont transformables en énergie utile par des centrales marines et des centrales marémotrices.

 


Cours d'eau Moulin à eau, Centrale hydroélectrique Travail ou électricité
Marée - Vague - Courant marin Centrale marémotrice, Centrale marine

 

 


Ces informations s’appuient sur les ouvrages de référence consultables dans notre centre de documentation.

 

Français
APERe asbl
Rue Royale, 35 - 1000 Bruxelles

Antenne d'exploitation :
Rue Nanon, 98 - 5000 Namur


Email. info_ad_apere.org
T. +32 (0)2 218 78 99