Pour parvenir à une diminution de la consommation énergétique tout en maintenant, voire en augmentant, le confort des occupants, l'architecture climatique recourt à une série de dispositifs comme :

  • la compacité du bâtiment,
  • l'orientation vers le sud des façades et des vitrages,
  • l'installation d'espaces-tampons et autres dispositifs spécifiques,
  • l'utilisation de matériaux massifs pour augmenter l'inertie thermique,
  • l'isolation,
  • l'éclairage naturel des espaces,
  • la ventilation naturelle,
  • les puits canadiens,
  • la plantation d'une végétation coupe-vent ou formant ombrage, etc.