Architecture bioclimatique: introduction

Dans un contexte général de Performance Energétique des Bâtiments (PEB), l'architecture bioclimatique fait partie des éléments pris en considération.

L'habitat bioclimatique tire parti du climat afin de rapprocher au maximum ses occupants des conditions de confort. Sous nos climats tempérés, les variations de l'ensoleillement, du vent et des températures demandent de mettre en oeuvre diverses stratégies adaptées aux différentes saisons.
En hiver, il importe de profiter des apports solaires et de se protéger du froid (stratégie du chaud).
En été, il faut se préserver du soleil et, parfois, ouvrir sa maison aux vents (stratégie du froid).
L'habitat bioclimatique s'accorde enfin aux rythmes naturels en tirant le meilleur parti possible de la lumière naturelle (stratégie de l'éclairage naturel).

Parler d'architecture bioclimatique, au-delà des questions d'économie d'énergie et de protection de l'environnement, c'est avant tout se référer à l'homme-habitat et à son bien-être.

 


Chaleur "naturelle"

(géothermique, océanique ou solaire indirect)

Architecture bioclimatique, Eclairage naturel, Chaleur, éclairage
Ventilation naturelle, Puits canadien Confort thermique
Pompe à chaleur Chaleur
Puits géothermique Chaleur (électricité)

 

Ces informations s’appuient sur les ouvrages de référence consultables dans notre centre de documentation.

 

 

 

Français
APERe asbl
Rue Royale, 35 - 1000 Bruxelles

Antenne d'exploitation :
Rue Nanon, 98 - 5000 Namur


Email. info_ad_apere.org
T. +32 (0)2 218 78 99